Français   English   Spanish

 

DEGAS Edgar
1834  - 1917

DEGAS Edgar

biographie

- Lithographies

 

A PROPOS DE L'ARTISTE
"Faites des lignes, jeune homme, disait l'auteur de la Grande Baigneuse, beaucoup de lignes, de souvenir ou d'après nature, c'est ainsi que vous deviendrez un bon artiste." L'atelier de Degas «Degas plaisait et déplaisait. Il avait et affectait le plus mauvais caractère du monde, avec des jours charmants qu'on ne savait prévoir. Il amusait alors; il séduisait par un mélange de blague, de farce et de familiarité, où il entrait du rapin des ateliers de jadis, et je ne sais quel ingrédient venu de Naples. Il m'arrivait de sonner à sa porte assez anxieux de l'accueil. Il ouvrait avec défiance. Il me reconnaissait. C'était un bon jour. Il m'admettait dans une pièce longue, sous les toits, à large baie vitrée (de vitres peu lavées), où la lumière et la poussière étaient heureuses. Là s'entassaient le tub, la baignoire de zinc terne, les peignoirs sans fraîcheur, la danseuse de cire au tutu de vraie gaze, dans sa cage de verre et les chevalets chargées de créatures du fusain, camuses torses, le peigne au poing, autour de leur épaisse chevelure roidie par l'autre main. Le long du vitrage vaguement frotté de soleil, une tablette étroite courait, tout encombrée de boîtes, de flacons, de crayons, de bouts de pastel, de pointes, et de ces choses sans nom qui peuvent toujours rendre service... [...] Cet atelier sans faste occupait le troisième étage de la maison que Degas habitait, quand je l'ai connu, rue Victor-Massé. Au premier étage, il avait accroché son Musée, composé de quelques tableaux qu'il avait acquis de ses deniers ou par échanges. Au second, son appartement. Il avait pendu aux murs les oeuvres qu'il préférait, de lui-même ou d'autrui: un grand et très beau Corot, des crayons d'Ingres et une certaine étude de danseuse qui excitait chaque fois mon envie.»
NOS OEUVRES PREFERÉES
BALLERINES
DEGAS
225,00 €

  afficher toutes les oeuvres
Artistes, rejoignez Artdif.com
creation site internet