Français   English   Spanish

 

 

 

L’Art Brut :

 

    En 1945, Jean Dubuffet lance le terme art brut. Ce terme met en exergue les œuvres qui sont le fruit d’un jaillissement créatif et d’une spontanéité en dehors de toute réflexion ou de toute implication dans une histoire de l’art. L’art brut pour Dubuffet : « des productions de toute espèce, dessins, peintures, broderies, figures modelées ou sculptées, présentant un caractère spontané et fortement inventif(…) et ayant pour auteurs des personnes obscures, étrangères aux milieux artistiques professionnels ».

    C’est d’un besoin que semble partir cette créativité pure sans recherche esthétique intellectualisée. L’art brut n’est pas simplement un « art des fous », même si des études à l’époque on fait grand cas d’œuvres crées par des malades internés en milieux psychiatrique, c’est un art d’autodidactes, de spontanés, de marginaux qui communiquent leur rapport au monde, leur subversion par un acte fort créateur.

    La compagnie de l’art brut fondée en 1948, rassemble un grand nombre d’artistes autour d’André Breton et de Dubuffet. Cette compagnie à pour mission de collecter des œuvres d’artistes comme le mineur Lesage, Scottie Wilson ou Wölfli pour ne citer que quelques uns des plus célèbres.

    Véritable mouvement dans l’histoire de l’art, il fallait semble t’il institutionnaliser ce mouvement et en 1976 le musée de l’art brut, au château de Beaulieu en Suisse, est crée.

 

 

 

Artistes, rejoignez Artdif.com
creation site internet