Français   English   Spanish

 

L'art abstrait

Jusque-là on peignait ce que l’on voyait, du mieux possible . Il fallait imiter la nature, être représentatif. Mais au début du XX ème siècle, une révolution s’amorce avec l’art abstrait qui s’opposait par définition à cet art figuratif. Un des précurseur de ce mouvement fut l’artiste russe Wassily Kandinsky.

L’Histoire est pleine de petites histoires… Celle de l’art abstrait semble être née d’une erreur d’accrochage d’un tableau de Kandinsky. En effet, dans son atelier l’artiste venait de terminer une œuvre et se rendit compte qu’il l’avait accroché à l’envers. Il compris soudain que bien que dénuée d’un sujet reconnaissable, son tableau n’en conservait pas moins une grande puissance expressive, créant ainsi une double légitimité à son travail. En 1912, kandinsky décide de théoriser sa découverte et de mettre des mots sur la voie qu’il venait de choisir dans sa création : il écrit « Du spirituel dans l’art » qui sera le manifeste de l’abstraction qui venait de naître. Fini la dictature du sujet, des couleurs vraies, de la représentation exacte d’une réalité. Les déformations, les interprétations, la théorie de l’image, la lumière pour son existence propre deviennent les outils et le vocabulaire de cette nouvelle création. De nouveaux champs d’investigation s’offraient aux artistes et aux créateurs. De nombreux mouvements vont se créer au sein de l’abstraction. Le rayonnisme, le constructivisme avec Alexandre Rodchenko et ces travaux sur la géométrie. Le suprématisme de l’artiste majeur Kazimir Malevitch et son célèbre Carré noir sur fond blanc. Le néo-plasticisme avec Mondrian qui base ces réflexions sur un simple jeu de lignes horizontales et verticales, qui se croisent à angle droit pour délimiter des carrés peints en aplats de couleurs primaires (rouge, bleu, jaune). En 1930 aura lieu la première exposition internationale de l’art abstrait organisé à paris autour de Kandinsky et des acteurs de l’abstraction géométrique. L’expressionnisme arrive au sons des bombes de la Guerre d’Espagne, car plus à même de traduire les atrocités de ce conflit. Les formes de ce mouvement sont très diverses et contradictoires, allant d’une abstraction froide, géométrique comme celle de l’artiste Vasarely, à une abstraction de l’énergie, du geste, du rapport sensuel et charnel à la matière, en France représenté par Hans Hartung, Jean Fautrier ou aux Etats-Unis par Jackson Pollock.

 

 

         

             Art Cinetique                               Pollock

Artistes, rejoignez Artdif.com
creation site internet