Français   English   Spanish

 

Le surréalisme
En 1924, Le Manifeste du surréalisme de Breton crée un mouvement.

    André Breton tente une définition du mot surréalisme dans son Manifeste du surréalisme en 1924 : « Automatisme psychique, par lequel on se propose d'exprimer, soit oralement soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. » La pensée se doit d'être libre sans préoccupation esthétique ou morale, la peinture et l'écriture deviennent la transposition de l'inconscient.
    En 1925, à la galerie Pierre est présenté la première exposition surréaliste avec des artistes comme Ernst, Arp, Man Ray, Miro, Picasso et De Chirico. Breton prend la direction de la revue La révolution surréaliste et publie en 1929 le second manifeste du surréalisme. Salvador Dali rentre dans le groupe avec Luis Bunuel et son « chien Andalou ».La spontanéité absolue et le plaisir de créer sont les seules lois auxquelles semblent obéir les surréalistes.
    Les peintres écrivent et les écrivains peignent. On pratique le collage, l'écriture automatique et se livrent à ce que l'on appelle : « le cadavre exquis ». c'est d'après les mots d'un poème ainsi produit que ce jeu intellectuel à été nommé. Chacun son tour, sur une feuille on commence un dessin, on le cache sous les plis de la feuille et le suivant doit continuer l'oeuvre du précédent. oeuvres figuratives et visions de cauchemar pour Dali, univers étranges pour Ernst, anachronismes pour Magritte, tableaux de sable pour Masson, compositions architecturales pour De Chirico, univers oniriques pour Tanguy, tous se laissent aller aux appels de l'inconscient.
    Fin des années 20 le mouvement connaît un essor exceptionnel qui résonne toujours même des années après la disparition de son fondateurs André Breton.
Artistes, rejoignez Artdif.com
creation site internet